Choisissez Votre Pays
Corporate - Worldwide

Vous êtes ici

27/07/2016

Excellent premier semestre 2016 : Croissance organique de 4,2% et forte amélioration de la profitabilité

Résultats S1 2016 :

Excellent semestre

Croissance organique de 4,2%

Amélioration de la marge d’EBITDA ajusté de 160 pts de base
Résultat net en hausse de 49%

 

Points clés                                                                                                          

 

Le chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants a progressé de 4,2% au S1 2016, prolongeant ainsi la forte dynamique du premier trimestre. Les segments Amérique du Nord (+7,9%), EMEA (+5,7%) et Sport (+11,7%) conservent une solide tendance haussière et atteignent des niveaux de ventes record. Les ventes du segment CEI, APAC & Amérique latine se sont contractées de -7,9% en organique, principalement du fait de la situation économique toujours difficile des pays de la CEI.

Les ventes reportées ont crû de +1,9% vs. S1 2015. Les taux de change ont eu un impact négatif de -2,3%, notamment lié à la dépréciation des devises des pays de la CEI par rapport à l’euro et, dans une moindre mesure, du réal brésilien, de la couronne norvégienne et de la livre britannique. Par ailleurs aucun effet périmètre n’est à noter sur le semestre.

L’EBITDA ajusté s’est établi à 151 M€ vs. 128 M€ au S1 2015, soit +18,2%. La marge d’EBITDA ajusté a progressé de 160 pts de base pour atteindre 11,7%. Cette solide performance a été portée par la très forte progression de la marge en Amérique du Nord. De nouveaux records ont été enregistrés dans les segments EMEA, Amérique du Nord et Sport. La marge du segment CEI, APAC & Amérique latine est restée saine dans un environnement économique complexe. Tous les segments ont bénéficié de prix de matières premières toujours favorables et de plans de productivité volontaristes.

Le résultat net part du Groupe ressort à 45 M€, soit une augmentation de 49% par rapport au S1 2015.

 

Commentant ces résultats, Michel Giannuzzi, Président du Directoire, a déclaré :

« Nous sommes particulièrement satisfaits de la forte amélioration des ventes et de la profitabilité sur le premier semestre 2016. Tarkett récolte ainsi les fruits des actions de restructuration menées les années précédentes, des initiatives permanentes de productivité, ainsi que de prix matières favorables et de volumes additionnels. L’Amérique du Nord a dépassé ses objectifs de croissance profitable et a atteint, comme les segments EMEA et Sport, de nouveaux records en termes de ventes et de marge d’EBITDA ajusté, tandis que la CEI a fait preuve d’une remarquable résilience.

La forte performance du Groupe sur le premier semestre illustre la pertinence de notre stratégie et de notre modèle équilibré entre plusieurs géographies, catégories de produits et segments de marché. »

 

Chiffres clés

 

Chiffre d’affaires par segment

 

EBITDA ajusté par segment(2)

 

Commentaires par segment

 

Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA)

EMEA affiche de nouveau une belle performance, avec une croissance organique de +5,7%. En ligne avec les tendances du premier trimestre, la plupart des pays sont en hausse, en particulier les pays nordiques, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Les volumes de ventes en France ont été stables et l’Espagne a continué à souffrir du blocage politique.

Toujours très dynamique, la catégorie des dalles vinyle haut de gamme (LVT) est restée le principal vecteur de croissance dans la région, autant dans le secteur résidentiel que commercial. Notre nouvelle ligne de production en Pologne sera opérationnelle d’ici la fin d’année.

La progression des ventes reportées s’est limitée à +2,0% en raison du reclassement de certaines ventes de Desso vers d’autres segments et d’un impact négatif des taux de change (principalement la couronne norvégienne et la livre sterling).

La marge d’EBITDA ajusté a atteint un nouveau record à 15,9%, par rapport à 15,1% au S1 2015, grâce à l’amélioration continue de la productivité, à la croissance des volumes et aux gains sur les prix de matières premières.

 

Amérique du Nord

En Amérique du Nord, les ventes ont progressé de +7,9% en organique. Toutes les gammes de produits ont contribué à cette forte croissance, notamment la catégorie des dalles VCT (« Vinyl Composition Tiles ») dans laquelle nous regagnons des parts de marché.

Tarkett continue d’investir dans les dalles vinyle haut de gamme (LVT), catégorie en forte croissance, en s’équipant de la technologie d’impression digitale qui permet une plus ample personnalisation des designs et des décors.

En chiffres reportés, les ventes ont augmenté de +10,0%, grâce à un taux du dollar contre euro légèrement plus fort qu’au S1 2015 et du fait du reclassement de certaines ventes de Desso Europe.

La marge d’EBITDA ajusté s’est améliorée pour atteindre un nouveau record à 14,4% contre 9,0% au S1 2015, grâce à des volumes en hausse, une grande efficacité opérationnelle et des prix matières favorables.

 

CEI, APAC & Amérique latine

Les ventes ont reculé de -7,9% en organique (hors hausses de prix dans la CEI). En Russie, les volumes ont continué à baisser sous l’impact d’un climat économique atone ; le mix produit a cependant cessé de se dégrader par rapport à l’année précédente. L’affaiblissement des monnaies des pays de la CEI a pénalisé les ventes reportées à hauteur de -22,6 M€ au S1 2016 (impact net de la dévaluation des devises atténué par les trois hausses de prix passées depuis septembre 2015).

Alors que l’activité a été plus faible en Asie Pacifique (à l’exception de la Chine), l’Amérique latine enregistre toujours une croissance organique positive malgré le ralentissement économique du Brésil.

La marge d’EBITDA ajusté s’est érodée, passant de 13,3% au S1 2015 à 10,6%, du fait d’une baisse des volumes et de l’affaiblissement des monnaies dans la CEI (impact net des devises de -12,6 M€) partiellement compensés par une forte réduction des coûts dans ces pays pour faire face à un environnement économique toujours incertain.

De plus, les initiatives d’investissements dans le développement de l’activité en Chine ont également pesé sur l’EBITDA ajusté, en raison des coûts de démarrage de la nouvelle ligne de production et du renforcement des équipes de ventes et de marketing. L’EBITDA ajusté de l’Amérique latine s’est amélioré malgré un contexte économique défavorable.

 

Sport

Le segment Sport enregistre de nouveau une forte croissance organique de +11,7%, portée par de bonnes tendances dans la majorité des lignes de produits et des géographies. Les pistes d’athlétisme ont réalisé une remarquable performance. Le succès de l’installation de notre technologie de gazon hybride GrassMaster® sur plusieurs terrains haut de gamme - Stade de France, Arsenal au Royaume-Uni - a permis de renforcer nos positions sur ce segment de marché.

Le dynamisme de la croissance organique, associé aux initiatives d’amélioration de la productivité, ont conduit à une nouvelle progression de la marge d’EBITDA ajusté, qui a atteint 10,1% contre 6,2% au S1 2015.

 

Résultat net part du Groupe : augmentation de 49% à 45 M€

Les frais centraux non alloués aux segments ont légèrement augmenté, en raison principalement d’une plus grande centralisation des équipes informatiques et des efforts renforcés dans des projets de recherche & développement tels que nos sols connectés.

Les ajustements à l’EBIT sont passés de -9,2 M€ au S1 2015 à -11,3 M€ au S1 2016. Les frais de restructuration ont été beaucoup moins importants que l’an dernier, notre dispositif industriel ayant été fortement optimisé au cours des deux années précédentes. Les rémunérations en actions ont en revanche augmenté, en ligne avec des résultats financiers et un cours de bourse en forte progression.

Les frais financiers sont restés stables par rapport à l’année passée et le taux effectif d’impôt s’est établi à 35,7% contre 36,5% au S1 2015.

 

Une structure de bilan solide

Le cash-flow opérationnel s’est élevé à -55,3 M€ contre -31,7 M€ au premier semestre 2015. Le besoin en fonds de roulement a augmenté (+157 M€ vs. +111 M€ au S1 2015) en ligne avec la saisonnalité et la hausse de l’activité. Les dépenses d’investissements courants se sont élevées à 45 M€ vs. 42 M€ au S1 2015, conformément à notre objectif de 3,0% à 3,5% des ventes nettes.

L’endettement net s’est réduit de 103 M€ par rapport à fin juin 2015, permettant l’amélioration du ratio d’endettement à 1,8 fois l’EBITDA ajusté des douze derniers mois (2,3x à fin juin 2015 en pro-forma Desso).

Tarkett a émis, en juin 2016, un placement privé de 300 M€, optimisant ainsi le coût et la maturité moyenne de ses lignes de crédit. Cette transaction permet au Groupe de diversifier ses sources de financement et confirme la confiance des investisseurs dans la qualité de son crédit, le carnet d’ordres ayant été sursouscrit quatre fois.

 

Perspectives 

La stratégie de croissance profitable du segment Amérique du Nord s’est confirmée et la tendance devrait rester positive tant au niveau des ventes que de la profitabilité. La base de comparaison sera cependant plus élevée dans la deuxième partie de l’année. Les segments EMEA et Sport ont également très bien performé et la dynamique devrait se poursuivre. Nous restons confiants dans notre capacité à gérer efficacement nos prix et nos coûts dans les pays de la CEI : Tarkett sera ainsi très bien positionné pour tirer parti de la fin de la récession en Russie.

L’évolution favorable des matières premières constatée depuis l’année dernière devrait progressivement s’atténuer durant le reste de l’année.

Doté d’un bilan solide, Tarkett continuera à saisir les opportunités de croissance externe.

Nous communiquerons nos objectifs et initiatives stratégiques à moyen terme lors d’une journée investisseurs qui se tiendra à Paris le 27 octobre prochain.

Les comptes consolidés audités pour le premier semestre 2016 sont accessibles sur le site web de Tarkett. La conférence analystes aura lieu le jeudi 28 juillet 2016 à 11h00, heure de Paris et un service de webcast audio (en live puis en différé en anglais) ainsi que la présentation des résultats seront disponibles sur le site www.tarkett.com.

 

Calendrier financier - les publications ont lieu après bourse                                             

  • 26 octobre 2016 : résultats financiers du troisième trimestre
  • 27 octobre 2016 : journée investisseurs
     

Télécharger ici le communiqué de presse FR - EN