Choisissez Votre Pays
Corporate - Worldwide

Vous êtes ici

26/07/2017

Bons résultats opérationnels au premier semestre 2017

Croissance organique de 3,0%

Marge d'EBITDA ajusté stable à 11,8%
 

Points clés

  • Chiffre d’affaires de 1 364 M€, soit +5,1% versus S1 2016, dont croissance organique de +3,0%(1)  
  • Forte activité organique dans les segments CEI, APAC & Amérique latine (+7,2%), Sport (+5,3%) et EMEA (+4,2%)
  • EBITDA ajusté(2) de 160 M€ (+5,9%) et marge de 11,8% (versus 11,7% au S1 2016)
  • Résultat net(3) de -98 M€, pénalisé par une provision de 150 M€ dotée dans le cadre de la procédure en cours devant l’Autorité de la concurrence française
  • Forte amélioration du ratio endettement net / EBITDA ajusté : 1,3x versus 1,8x à fin juin 2016

Le chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants a progressé de 3,0% au premier semestre 2017. Le segment CEI, APAC & Amérique latine affiche une croissance soutenue (+7,2%) notamment grâce à des volumes en hausse et une amélioration du mix dans les pays de la CEI. Le segment Sport est bien orienté sur le S1 (+5,3%). Le segment EMEA voit ses ventes progresser de +4,2%. Seul le segment Amérique du Nord (-1,6%) reste pénalisé par une base de comparaison élevée l’an dernier. A l’exception d’EMEA, tous les segments ont contribué à l’accélération de la croissance organique au deuxième trimestre (+3,2%) par rapport à un T1 en hausse de +2,8%. Le segment EMEA a été affecté par un effet jours ouvrés négatif de l’ordre de -4,0% sur le deuxième trimestre.
Les ventes ont crû de 5,1% vs. S1 2016 en données publiées. Les taux de change ont eu un impact positif de +2,0% grâce à l’appréciation du dollar et du rouble par rapport à l’euro compensant le repli de la livre sterling. L’acquisition des actifs d’AlternaScapes, spécialiste de la distribution et de l’installation de gazon synthétique à usage paysager situé en Floride, représente un effet périmètre mineur (+0,1%).
L’EBITDA ajusté a atteint 160 M€ vs. 151 M€ au S1 2016 et la marge d’EBITDA ajusté s’établit à 11,8% vs. 11,7% au S1 2016. Le segment CEI, APAC & Amérique latine voit son EBITDA ajusté progresser fortement, grâce à une bonne performance de la CEI tant sur les prix de vente que sur les volumes et la productivité. L’EBITDA ajusté du segment Sport bénéficie d’un règlement exceptionnel de 12 M$ dans le cadre de l’exécution d’un jugement en notre faveur à l’encontre de la société AstroTurf. En revanche, l’EBITDA ajusté en EMEA et en Amérique du Nord recule principalement du fait de la hausse du coût des matières premières et de l’effet négatif de certaines devises en EMEA. Pour l’ensemble du Groupe, l’impact défavorable de ces hausses de prix matières s’est élevé à 13 M€. Par ailleurs, les gains de productivité ont atteint 18 M€.
Le résultat net part du Groupe ressort à -98 M€, compte tenu d’une provision de 150 M€ constituée dans le cadre de la procédure en cours devant l’Autorité de la concurrence française. Le 25 juillet 2017, le Groupe a signé un procès-verbal de transaction avec les services d’instruction. Cette transaction, ainsi que le montant définitif de la sanction encourue, seront soumis à la décision finale du Collège de l’Autorité de la concurrence.
Commentant ces résultats, Michel Giannuzzi, Président du Directoire, a déclaré : 
« Après un bon début d’année, la progression des ventes s’est accélérée au deuxième trimestre. Nous avons su tirer parti de la reprise économique dans les pays de la CEI où la croissance s’est confirmée et la profitabilité s’est fortement améliorée. L’inflation du prix des matières premières nous a pénalisés au premier semestre. Nous sommes confiants dans la bonne tenue de nos marchés pour le reste de l’année. »


(1) Croissance organique : à périmètre et à taux de change constants (A noter : dans la CEI, les augmentations de prix destinées à compenser les fluctuations des devises ne sont pas incluses dans la croissance organique. Celle-ci reflète donc uniquement les effets volume et mix). Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(2) EBITDA ajusté : les ajustements comprennent les dépenses liées aux restructurations, aux acquisitions et certains autres éléments non-récurrents. Voir définition des indicateurs alternatifs de performance en fin de document.
(3) Résultat net part du Groupe.

Téléchargez le Communiqué de presse FR